Christophe Fellay sur la côte ouest

samedi 25 septembre 2010, par Eric Felley

Enregistrer au format PDF

Le batteur et musicien valaisan nous donne le bonjour depuis la côte ouest des États-Unis où il réinvente la transe dans ses compositions expérimentales.

JPEG - 130.1 ko
Christophe Fellay. DR

L’attrait des États-Unis a toujours était un moteur dans la création du batteur valaisan Christophe Fellay. Actuellement il poursuit son rêve en donnant une série de concerts sur la côte ouest des États-Unis, autour de San Fransisco, Berkeley et Oakland. Il participe avec deux musiciens – Terry Berlier et Ricardo Rivera – à un festival consacré à la créativité sonore et aux musiques expérimentales, The Music For People & Thingamajigs Festival.

Dans la trajectoire de Christophe Fellay de ces dernières années, ce rendez-vous est tout à fait dans ses cordes. Sa musique a évolué vers un travail très éloigné de la musique standardisée, que ce soit la variété ou le jazz. Au point qu’aujourd’hui il apparaît tout à fait comme un compositeur de musique « classique » contemporaine qui décline rythmes, pulsions et dissonances en créant des univers étranges. Cela dit, son jeu de batterie, mêlé à un univers technologique assez pointu, conserve des traces humaines profondes, toujours aux racines de la transe.

Pour se faire une nouvelle idée de son œuvre, comme le voyage sur la côte ouest semble bien improbable, on peut écouter ses compositions sur son site www.christophefellay.com. En fermant les yeux, c’est comme si on y était.

Répondre à cet article