Hollywood en son miroir

mercredi 16 mai 2012, par Manuela Giroud

Enregistrer au format PDF

Célèbre artère de Hollywood, Sunset Boulevard a donné son nom à un chef-d’œuvre noir. « Classiques en stock » se devait de le parcourir.

JPEG - 63.3 ko
Gloria Swanson (ici avec William Holden), exceptionnelle dans ce film noir sans être policier. DR

« Sunset Boulevard » (« Boulevard du crépuscule »), de Billy Wilder (Etats-Unis, 1950), avec William Holden, Gloria Swanson, Erich von Stroheim.

L’intrigue

Hollywood, aux petites heures du matin. La police débarque sur Sunset Boulevard, dans la propriété d’une ancienne star du muet, Norma Desmond. Le corps d’un homme assez jeune flotte dans la piscine. Celui-ci va raconter son histoire d’outre-tombe : comment lui, scénariste raté, est arrivé par hasard chez l’actrice recluse, comment il s’y est installé, comment il a été l’employé de madame avant de devenir son gigolo et, finalement, pourquoi il s’est retrouvé à l’état de cadavre dans sa piscine… lui qui avait toujours rêvé d’avoir une piscine.

L’anecdote

Dans un premier temps, « Sunset Boulevard » s’est intitulé « A can of beans » (« Une boîte de haricots ») ! Ce nom de code a été utilisé durant toute la durée du tournage par Billy Wilder et son équipe, qui craignaient la réaction de Hollywood devant ce film stigmatisant les travers de l’industrie du cinéma.

Bonus

Billy Wilder, dont ce film est le chef-d’œuvre, tend à Hollywood un miroir tout à la fois féroce et lucide, drôle et poignant. « Le pire de Hollywood raconté par le meilleur de Hollywood », selon l’heureuse expression d’un journaliste de l’époque. La Cité du cinéma apparaît sous son jour le moins glamour, peuplée de vieilles stars au mieux moroses, au pire à demi folles, et d’aspirants scénaristes aux dents longues. « Sunset Boulevard » est aussi un ouvrage sur la vieillesse, la douleur d’aimer sans l’être en retour, le prix à payer pour ses illusions et la place de la fiction dans la vie. Ces thématiques donnent à ce grand film crépusculaire des échos toujours actuels – il y en a bien d’autres.

Ce film est disponible à la location auprès de la Médiathèque-Valais.

Répondre à cet article