Culture

Une plateforme pour la culture en Valais

mardi 3 avril 2012, par Nicole Mottet

Enregistrer au format PDF

La première des trois matinées d’introduction à la Plateforme Culture Valais a eu lieu ce mardi matin à Martigny. Prévu initialement au Manoir, le rendez-vous a dû être déplacé à l’Hôtel-de-ville tant les acteurs culturels de la région ont été nombreux à répondre présents à l’invitation.

Une septantaine de personnes, artistes, directeurs d’institutions et gestionnaires confondus étaient au rendez-vous pour faire connaissance avec cette nouvelle venue dans le paysage culturel valaisan.

C’est Jacques Cordonier, chef du Service de la culture, qui a ouvert la séance, en saluant les Délégués culturels des villes : Lorenzo Malaguerra pour Monthey, Mads Olesen à Martigny et Bertrand Deslarzes pour le Val de Bagnes, avant de présenter les responsables de la Plateforme : Marlène Rieder, chargée de la promotion culturelle pour le Valais romand, Nathalie Benelli, en charge de cette même promotion en langue allemande, et Sophie Michaud, responsable du Bureau Culturel, soit deux unités temps plein au total. Il relève également la présence dans la salle de Stéphane Roduit, directeur de VSnet (réseau scientifique valaisan) et de Carole Pellouchoud, tous deux là pour l’agenda culturel, et celle de Valais-mag.

JPEG - 139.3 ko
Bertrand Deslarzes, délégué culturel du Val de Bagnes.

Une Plateforme très attendue

Marlène Rieder entame la présentation de la Plateforme en soulignant les nombreuses réactions positives à l’idée, unique à ce jour en Suisse, de créer un réseau social pour les acteurs culturels en Valais. La Plateforme est une initiative de l’état et de l’association des villes valaisannes, dont le comité de pilotage a débouché sur la création de la Conférence des délégués culturels des villes. Son objectif est de renforcer la collaboration entre les institutions, les communes, les villes et le canton, de développer une promotion culturelle au-delà des clichés, dans mais aussi à l’extérieur du canton, d’épauler les créateurs, spécialement dans leurs démarches administratives, via le Bureau Culturel.

Un Bureau culturel au Service des acteurs culturels du canton

A l’intérieur de ce bureau, Sophie Michaud se propose de dispenser informations et conseils, à l’image d’un « Office du Tourisme de la Culture », dont les touristes seraient les acteurs culturels. Ce travail se fera par le biais de rencontres entre les artistes et les institutions, de messages via le net, d’un programme de formation. Les artistes trouveront au bureau culturel des adresses, des contacts, de l’aide pour monter leurs dossiers, établir leurs budgets, etc. Le tout gratuitement bien sûr. A signaler que de plus en plus de gestionnaires culturels formés s’installent en Valais. Espérons que le bureau culturel saura différencier son travail du leur pour ne pas rendre leur tâche encore plus difficile et leur métier encore plus précaire.

JPEG - 313.1 ko
Jean-Louis Droz : en tournée dans toute la Suisse romande dès l’automne prochain.

Une vitrine pour la culture

Une des activités clés de la Plateforme est de mettre en évidence la vie culturelle du canton. L’outil pour cela : un agenda culturel regroupant les artistes, les événements culturels, le patrimoine, à l’attention du tourisme, des politiques, de l’économie, mais aussi des médias et du public en général. Cet agenda, mis au point par VSnet à l’attention des scientifiques, centralisera toutes les informations concernant les manifestations culturelles, les institutions et leurs infrastructures, une bourse culturelle et bien d’autres outils à l’usage spécifique des professionnels. Il constituera une référence pour les autres agendas opérationnels à travers le canton (offices du tourisme, médias, etc.)

De nombreux partenariats

Nathalie Benelli, en charge de la promotion en langue allemande, détaille quelques-unes des activités, passées ou à venir, de la Plateforme, en collaboration avec d’autres institutions :

• la Bourse aux Spectacles de Thoune, du 13 au 15 avril, dont le Valais sera l’hôte d’honneur avec une trentaine de spectacles invités

• le Portail Internet du Walliser Bote

• le Nouvelliste pour l’édition du supplément Culture

• l’association Nature, Culture et Tourisme dont elle est membre et au sein de laquelle elle soutient les sentiers culturels du canton.

• ainsi que d’autres organismes pour des infos factuelles et/ou une communication commune.

A noter qu’une rencontre sera organisée une fois l’an, autour d’un thème, avec les acteurs cuturels du canton.

Enfin, la matinée se termine avec une démonstration de l’utilisation de l’agenda culturel : comme sur Facebook, chacun a la responsabilité de mettre son institution en ligne (une fois pour toute), ainsi que les différents événements organisés (ponctuellement). La période test, pendant laquelle vous êtes invités à faire part de vos commentaires, remarques ou suggestions, aura lieu du 10 avril au 10 mai.

A l’image de l’artiste maudit qui attend la reconnaissance post mortem, le canton oppose une culture vivante et dynamique. Avec un souci omniprésent de créer des liens entre cette culture, le tourisme et l’économie. Un défi passionnant à relever !

PDF - 429 ko
Plateforme-Culture-Valais

www.culturevalais.ch

Répondre à cet article

1 Message