Le Manoir nous promène de la lune à Saturne

jeudi 9 septembre 2010, par Eric Felley

Enregistrer au format PDF

La nouvelle exposition du Manoir de Martigny réunit cinq artistes dans un univers commun fait de récupération, de fragments et d’une poésie proche de l’art brut. Avec Laurent Possa et les étranges Frères Crettaz.

JPEG - 342.4 ko
Laurent Possa a installé sa roulotte bleue à l’entrée du Manoir. Et il a mis le reste à l’intérieur. Valais-mag

Le Manoir de la ville de Martigny propose une célébration lunatique et saturnienne. Un univers de créations hybrides, de mystères, de signes astrologiques et de symboles. La salle du haut nous emmène au point culminant, Saturne. Au sommet d’une échelle posée par l’artiste Laurent Possa, on découvre un couple d’amoureux. Cette dualité est déclinée aussi dans des urinoirs en parfait état, remplis de fleurs et d’autres bibelots. Laurent Possa, à 51 ans, continue sa voie artistique très personnelle avec ses formes découpées, où perce une forme d’art brut maîtrisée.

C’est l’occasion de découvrir aussi le travail des frères André et Patrick Crettaz, qui montrent des œuvres confectionnées avec des objets récupérés et assemblés pour des donner des formes plus ou moins vivantes. La paire Crettaz fonctionne comme deux artistes complémentaires qui travaillent dans la discrétion de leur atelier sierrois, rempli de créatures étranges. L’un fait, l’autre met en scène. En réalité, ce sont surtout eux qui sont étranges. Une vidéo diffusée sur le site du Manoir, permet de faire leur connaissance dans leur univers créatif hors du monde. Comme celui des autres artistes présents à des degrés divers : Mathieu Bonvin et ses puissants dessins, Noël Toya et ses traces infimes, Franco Balan et ses collages surréalistes.

Dans son ensemble, l’exposition se laisse vivre comme un décor fait de récupérations, de montages, d’installations, de clins d’œil de brocanteurs, de traits poétiques, de souvenirs, d’un bric-à-brac ludique, tantôt amusant, tantôt mystérieux. Une nouvelle fois, le monde de l’enfance s’invite à la table des grands artistes, refuge des bricoleurs et des âmes lentes, à l’image de la grande coquille d’escargot immobile et blanchâtre du toujours double Crettaz.

« Lune et Saturne » Avec Mathieu Bonvin, Franco Balan, les Frère Crettaz, Laurent Possa et Noël Toya. Manoir de Martigny. Jusqu’au 24 octobre. Ouvert du mardi au dimanche de 14 h à 18 h. Visites guidées les dimanches 19 septembre et 17 octobre à 14 heures.

Répondre à cet article