Les Alpes, paysage mythique et exploité

jeudi 19 juillet 2012, par Julie Liardet

Enregistrer au format PDF

Le photographe lausannois Matthieu Gafsou interroge la représentation de nos montagnes et leur exploitation par l’homme. Son travail est exposé aux Caves de Courten à Sierre jusqu’au 2 septembre.

JPEG - 625.5 ko
Une chenille de randonneurs sur le glacier du Rhône. gafsou

Glacier du Rhône : un groupe de randonneurs avance en file indienne pendant qu’un homme fixe une bâche pour préserver ses galeries. Les glaciers fondent et les hommes continuent de les exploiter. Aujourd’hui, ces contradictions façonnent nos montagnes. Elles s’entrechoquent dans les clichés de Matthieu Gafsou, même si le photographe lausannois – une trentaine d’années et plusieurs prix dans ses bagages – n’impose aucun jugement.

De pierres et d’hommes

Matthieu Gafsou joue avec les oppositions pour mieux questionner. Il y a ces paysages dominés par les rochers et la neige, qui baignent dans une brume omniprésente. Vallée de Schöllenen ou Glacier de Breitlauenen… Et d’autres clichés où la montagne apparaît comme un paysage construit, surexploité. Les infrastructures touristiques imprègnent les pentes, les randonneurs laissent leur empreinte et les canons à neige nous rappellent à la réalité. Les photographies balancent entre travail artistique et documentaire, une double dimension qui accentue ce jeu des contradictions.

Qu’est-ce que la montagne ?

JPEG - 602.1 ko
Diavolezza, la montagne vue d’en face. gafsou

Le photographe interroge finalement notre vision des Alpes, ce paysage mythique devenu de plus en plus accessible, à la portée des cordes des alpinistes et des touristes venus en masse. Vers la Diavolezza, tous sirotent leur coca sur la terrasse d’un restaurant et profitent de la vue en regardant fondre la neige. Les montagnes ne sont plus que reflets dans les vitres. Elles apparaissent ainsi telles un mirage sous les voûtes des caves de Courten. Un bel endroit pour présenter les photographies de Matthieu Gafsou : ce lieu confiné fait éclater l’espace contenu dans chaque cliché de l’artiste. La brume envahit les pièces et file entre les murs de pierres. La montagne reste insaisissable.

« Alpes », une exposition photographique de Matthieu Gafsou, à voir aux Caves de Courten à Sierre jusqu’au 2 septembre. Du mardi au dimanche, de 15h à 19h.

Matthieu Gafsou sera en résidence à la Villa Ruffieux à Sierre dans le cadre du Festival Rilke 2012.

Répondre à cet article