Higelin, entre ciel et terre

dimanche 28 février 2010, par Cécile Gavlak

Enregistrer au format PDF

« Coup de foudre ». C’est le titre du nouvel album de Jacques Higelin. Après pratiquement vingt disques, sa voix a gardé rage et passion, même si la vitalité s’essouffle sur certains morceaux.

JPEG - 61.8 ko

Il fêtera ses 70 automnes en octobre et certains morceaux laissent entendre la voix de ses trente ans. L’excentrique et passionné Jacques Higelin vient de sortir « Coup de foudre », 19e album d’une discographie enchantée et poétique.

Le morceau éponyme en ouverture du disque sonne comme un retour en arrière. On retrouve ses messages amoureux : « Sans poser les pieds au sol / On peut faire tous les tours qu’on veut / Sur le grand manège amoureux / Qui nous emmène au septième ciel. » Dans « Kyrie Eleison », il parle de la mort et de la vie comme d’un arc-en-ciel : « J’adore la vie, l’amour, la mort / Tout ce qui rugit qui jouit qui mord / le déferlement des orages / tout ce qui fait grimper aux rideaux du ciel avant de plonger six pieds sous terre ». Des paroles qui rappellent le mythique « Champagne ».

A certains moments, l’album dérape vers du Higelin bas de gamme. Car il a vieilli, contre vents et marées et malgré son énergie surhumaine. « Hôtel Terminus », proche d’un rockabilly démodé, donne une sorte de plagiat de lui-même. Dans « Output », ses mots résonnent comme des variations improvisées sur les partitions des musiciens. Un semblant d’inachevé. L’habituel Dominique Mahut signe le très élaboré arrangement musical, avec Rodolphe Burger, du groupe Kat Onoma. Sur cet album Jacques Higelin s’offre la reprise de circonstance d’« Aujourd’hui la crise », issu de l’album « Alertez les bébés » (1976). Une version plus électrique. Claviers et cuivres au second plan, ce sont les riffs de guitares électriques qui « tirent la vache par la queue ». « Demain ce sera vach’ment mieux », chante toujours l’artiste. Ecouter les messages positifs d’Higelin et mettre de côté les morceaux qui apparaissent comme des tentatives en suspens, c’est ce qu’il y a de mieux à faire.

« Coup de foudre », distr. EMI. En concert en Suisse, le 20 mai.

Répondre à cet article