Le cirque passe à table

vendredi 17 décembre 2010, par Marie Parvex

Enregistrer au format PDF
JPEG - 307.7 ko
Jacques Palardy-Dion au mât chinois. DR

Des corps qui volent, tournent, rebondissent… Qui impriment leur propre vertige aux spectateurs. C’est par ce bouquet final au trempoline que se termine la représentation de Show Devant à la Vidondée de Riddes. Un spectacle de cirque dans lequel les numéros s’intercalent entre les quatre tiroirs du souper. Tartare de bœuf, brioche au champignon, porc à la moutarde, dessert à l’abricot s’égrènent en un peu plus de deux heures. Le repas est bon, comme chaque fin d’année à la Vidondée, mais les artistes du Show ont beaucoup changé. Espagnol, québecois ou très jeunes circassiens ont rejoint la troupe.

Le ton est d’emblée humoristique, à l’image des chorégraphies que les artistes effectuent tous ensemble. Pas pour montrer leur talent, juste pour faire rire. Puis viennent les numéros. Séduction pour la fil-de-feriste Estelle Borel qui traverse son câble sur des chaussures à talon. Histoire de couple pour l’affrontement main-à-main entre une jeune femme et son porteur. Si le niveau technique des artistes est correct, le jeu de plusieurs d’entre eux ne prend malheureusement pas. Et on regrette l’existence de ce fil rouge mal abouti qui parasite le plaisir pur de la performance. Deux numéros sortent clairement du lot : Jacques Palardy-Dion s’accroche à un mât avec aisance. Il en descend tête la première, s’arrête à quelques centimètres du sol. Ses mouvements ont une belle fluidité et l’artiste ne s’embarrasse pas d’un sens ou d’un personnage quelconque. Le Québecois, qui a tourné avec l’une des compagnies de nouveaux cirques les plus connues (le cirque Starlight), fait aussi la différence sur un trempoline. Un numéro bien choisi pour un final dynamique et joyeux.

Entre deux numéros, les artistes enfilent le costume de serveur pour débarrasser les tables, servir les plats… Une véritable performance pour ceux qui quelques minutes plus tard apparaissent en scène. Trop difficile pour aboutir complètement la prestation artistique ? Peut-être si l’on en croit les représentations des années précédentes qui souffraient de la même faiblesse. Il n’empêche que ces soirées Vidondée sont sympathiques à partager avec des amis.

Répondre à cet article

1 Message