Festi’mag en images

Samedi soir, devant un public enthousiaste, six groupes d’artistes se sont produits au Théâtre des Halles à Sierre, pour la soirée de soutien à Valais-mag. Retour en images sur cet événement qui marque le premier anniversaire du journal culturel en ligne.

JPEG - 590.8 ko
Avant 18h30, le public et les artistes arrivent déjà au Théâtre des Halles.
©alexis voelin

Les spectateurs présents samedi soir étaient guidés entre les deux salles du Théâtre des Halles, par le directeur du théâtre du Crochetan, Lorenzo Malaguerra.

Le groupe musico-théâtral Hugo a ouvert la soirée avec ses nappes sonores et ses ambiances de la Rue des Immortels. Les cinq artistes présentaient en avant-première un extrait de ce nouveau spectacle. Céline Fellay a ensuite emmené le public dans son univers urbain subtil et féminin, avec Certains tagueurs peignent davantage que leur simple pseudonyme. Dans ce solo, la danseuse suggère tout un monde imaginaire, peuplé d’étranges bestioles et de personnages de la rue. Pour finir la première partie de la soirée, le danseur bagnard Nicolas Turicchia a proposé son Chanteur malheureux, dans un jeu clownesque au milieu de ballons colorés.

Après un repas indien qui a épicé l’entracte, c’était au tour de la compagnie Diadé, avec ses codes sonores, ses bruits de rouleaux de scotch qui guident le mouvement des danseurs. La Scream scene de ces danseurs genevois dévoile des corps et des situations qui permettent à l’imaginaire du spectateur toute interprétation. Olivier Mottet a ensuite donné un tour de chant, accompagné par son contrebassiste. Et pour terminer cette soirée de soutien, les musiciens de Silésie ont imprégné la grande scène des Halles de leurs sons rock et électriques.

L’équipe de Valais-mag est ravie de l’engouement collectif et passionné autour de cette première soirée de soutien et remercie artistes, techniciens, professionnels de la culture, et toutes les autres personnes (tous bénévoles) impliqués dans cette aventure.

Portfolio

Festimag

Soirée de soutien à Valais-mag.ch aux Halles de Sierre le 11 septembre 2010.
Ouverture des portes à 18h 30.
Réservez vos places dès maintenant à info(at)valais-mag.ch ou au 079 815 06 72.
Prix de soutien avec le repas : 120.-
Entrée aux spectacles seuls : 40.-

Le programme

19h

21h

  • Repas indien avec Le Maharajah

22h 30

Avec dans le rôle du Maître de cérémonie, Lorenzo Malaguerra, directeur du Crochetan.

Pourquoi une soirée de soutien ?

« Scream scène » par la compagnie Diadé de Genève (danse)

JPEG - 368.4 ko
Scream scene. DR

La Compagnie Diadé, ce sont trois danseurs-chorégraphes réunis depuis 2007 et basés à Genève : Déborah Hofstetter, Diana Lambert et Adrian Rusmali. C’est aussi du son, enregistré en live par les interprètes et retranscrit sous forme de boucles. On entend des murmures, des cris, des phrases, de la musique, des bruits. Une scène de crime dansée, et samplée se déroule sur le plateau. Qui est, ou qui sont, les coupables ? Les trois artistes répondent à cette question à travers des mouvements de danse contemporaine. « Scream scene » a été joué en Albanie et à Genève.

Olivier Mottet (chanson)

JPEG - 219.3 ko

C’est un peu le chouchou du Valais. En janvier, grâce à son morceau « La Wii », Olivier Mottet a reçu le prix « Découverte francophone » des Radios francophones publiques. Pour Festi’mag, il viendra chanter son tube à reprendre en chœur, de même que « Les chanteurs romands » ou d’autres refrains bien connus de son public. Aujourd’hui habitant de Vouvry (VS), Olivier Mottet aime jouer avec les mots et sa guitare sèche. En 2009, il a sorti « La Source », premier album studio. Pour un avant goût, quelques paroles de « La Wii » : « On a tout, trop de tout / Tout ce qu’on veut, ce qu’on ne veut pas / Ce qu’on aimerait, on l’a déjà / On claque des doigts et le voilà. »

« Un chanteur malheureux », par Nicolas Turicchia, (danse-théâtre-chant)

JPEG - 122.2 ko

« Le chanteur malheureux », c’est un tube de Claude François. Mais ce n’est bien entendu pas le chanteur défunt qui viendra à Festi’mag. « Un chanteur malheureux », c’est aussi le titre du spectacle de Nicolas Turicchia, entre conte et musique dans un méli-mélo de couleurs. Nicolas Turicchia est aujourd’hui âgé de 40 ans. Mais c’est à 21 ans qu’il s’est lancé dans la danse et a quitté sa Vallée de Bagnes (VS) d’origine pour parcourir les écoles et compagnies de danse européennes. Il s’est ensuite fixé au Théâtre de Lucerne, pour quelque temps. C’est la première fois qu’il revient jouer dans un théâtre valaisan puisqu’il présente la plupart de ses pièces dans les théâtres de suisse alémanique. L’occasion de découvrir un compatriote donc !

«  Rue des Immortels » par le groupe Hugo (spectacle musical)

JPEG - 108.8 ko

Depuis 2002, le groupe valaisan Hugo arpente les scènes de Suisse romande. Avec parfois des musiciens issus de la musique classique ou avec d’autres plus contemporains, Hugo joue la carte de la théâtralité. Pour son nouveau spectacle « Rue des Immortels », le groupe est composé de cinq personnes : Olivia Seigne (voix), Nicole Balmer (violoncelle), Françoise Albelda (piano, accordéon), Philippe Demont (guitare et percussions) et Stéphane Albelda (voix et guitare). Le soir, la « Rue des Immortels » est peuplée d’étranges personnages, écorchés, tendres ou perdus entre ombres et lumières. Les membres d’Hugo mettent sur scène ces images insolites pour un voyage musico-théâtral. Hugo a enregistré « Invisible » (2004) « Les éclaboussures » (2006) et « Machines » (2009), dernière création très électrique. Pour Festi’mag ils présenteront leur nouvelle création.

« Certains tagueurs peignent davantage que leur simple pseudonyme… » par Céline Fellay (danse)

Céline Fellay s’est inspirée des tagueurs pour cette création qui porte bien son nom. Les odeurs fortes ou douces, les couleurs mates ou vives, le béton et la nature, l’empreinte de l’homme et l’empreinte de l’artiste de rue. Le mouvement d’une main pour tout un corps immobile. Ce sont tous ces contrastes qui l’ont marquée. Née en Suisse, elle est aujourd’hui âgée de 29 ans. Sa formation de danseuse, elle l’a suivie successivement à la Tour-de-Peilz, à Lausanne ou à Londres. Aujourd’hui elle travaille comme éducatrice dans une institution aux côtés d’handicapés et s’est formée à la danse thérapie. « Certains tagueurs peignent davantage que leur simple pseudonyme » sera joué pour la première fois à Festi’mag.

Silésie (rock)

JPEG - 395.4 ko

Ils sont basés dans la région de La Côte (VD) mais leur nom de groupe est celui d’une région située principalement en Pologne. Silésie existe depuis une décennie. La chanteuse Charlotte Nordin est entourée de quatre musiciens : Grégory Balmat (basse), Rodolphe Haener (guitare), Alexandre Ronga (violon) et Franck Niebel (batterie). Avec des sons seventies venus des orgues qu’ils utilisent et de leurs influences, Silesie est difficilement classable. Leur deuxième album « Easy stars » sortira à la rentrée. Mais ils viennent en interpréter un avant-goût résolument rock à Festi’mag. Les cinq musiciens surfent sur différentes nappes sonores parfois dans un même morceau. Naît un univers un peu fou, dissonant, bercé par une voix féminine.

Pourquoi une soirée de soutien ?

Une soirée de soutien comme pour une oeuvre de charité ? C’est un peu ça. Valais-mag travaille bénévolement pour la culture valaisanne depuis bientôt une année. Nous n’avons pour l’instant jamais eu de fonds suffisants pour ne serait-ce que défrayer le travail effectué. Alors les artistes nous le rendent en venant jouer pour nous lors d’une grande soirée festive et joyeuse. Le Théâtre des Halles montre son soutien en mettant ses salles magnifiques à disposition, le Théâtre du Crochetan en nous prêtant son directeur le temps d’une soirée et le Petithéâtre de Sion en venant nous aider à la technique. Nous avons aussi la chance de pouvoir compter sur un éclairagiste professionnel : Patrick Jacquérioz dit Lulu.

Nous cherchons encore des mains amicales pour émincer les légumes avec Chander, le cuistot philosophe du Maharajah et quelques autres pour donner divers coups de main pendant la soirée.

Toute l’équipe de Valais-mag se réjouit de faire votre connaissance en chair et en os le 11 septembre !

Un grand merci à nos sponsors pour cette soirée !

Pour les vins :

Pour les tables :

Pour les pommes :