Le savant et le marin

jeudi 14 octobre 2010, par Michel Lambert

Enregistrer au format PDF

Un savant en vacances au bord de la mer fait une balade en bateau avec un jeune marin. Au bout d’un moment, le savant assez imbu de lui-même demande au marin :

  • Sais tu écrire ?
  • Non
  • Dommage car tu as perdu au moins le quart de ta vie. Mais alors peut-être que tu sais lire.
  • Non
  • Non plus ? Sais-tu que ne sachant ni lire ni écrire tu as perdu au moins la moitié de ta vie ? A ce moment là survient une énorme vague et le jeune marin demande au savant  :
  • Sais-tu nager ?
  • Non
  • Alors tu as perdu ta vie.

J’espère que vous avez ri. Faisons alors un petit exercice. Mettons-nous dans la peau du savant puis du marin. Le savant penserait probablement : « Ce jeune illettré est complètement inculte. Typique de cette jeunesse paresseuse qui refuse d’ apprendre ». Et le jeune penserait : « Qu’est-ce qu’il me veut ce vieux prétentieux qui croit tout savoir ? ».

J’espère alors que vous avez compris le sens réel, la moralité de cette histoire qui est que dans tout être humain se cachent des valeurs qu’il nous importe de découvrir, de comprendre et de respecter. Et c’est justement là le problème. Dans notre société du toujours plus, du toujours plus vite, on oublie de communiquer. On n’a plus le temps de s’approcher de l’autre, de lui tendre la main et de lui demander en souriant « Qui es-tu ? ». Et si nous le faisions il se pourrait que l’autre, effrayé et pensant être agressé, reculerait et se sauverait en courant. Alors, cette histoire vous fait-elle encore sourire ?

Répondre à cet article